En autonomie


 

Péniche détourée 2

 

Pourquoi choisir l’autonomie

Sur le plan financier

Les coûts de l’énergie explosent et pour un investissement accessible, il est possible de diminuer de 100% ses factures. De l’eau récupérée, de l’énergie gratuite, une belle serre de culture, pas d’abonnement, pas de loyer : vivre sur une péniche Noé ne coûte presque rien.

 

Sur le plan écologique

L’autonomie alimentaire et énergétique sont deux voies fondamentales pour un mode de vie protégeant l’environnement. Vivre sans détruire est possible. Renouvelable, léger, propre, sain, durable, sans intermédiaire, etc.

 

Sur le plan de la tranquilité

Pas de coupures de courant, des légumes mieux que bio puisque cultivés à la maison. Entre l’alimentation la plus sûre, celle de son propre potager, et l’énergie la plus régulière et la plus inépuisable, celle du soleil, Noé propose une autonomie garante de sécurité et exempte de soucis.

 

Sur le plan de la santé

Cultiver sous serre ou sur le pont de quoi s’alimenter au quotidien, en employant des méthodes productives, c’est la certitude de manger des aliments non traités, cueillis à point, riches et savoureux. Plaisir et santé ne sont aujourd’hui permis que si on cultive soi-même et Noé présente de très nombreux atouts dans ce domaine.

 

Sur le plan du bonheur

Avancer doucement sur l’eau, à l’ombre des arbres du long des rives, traverser ainsi toutes les régions d’Europe en restant tout le temps chez soi, dans son cocon de vie. Au rythme paisible de la navigation, s’arrêter où l’on veut, découvrir des gens, des villages, des villes, des pays… C’est plus que de l’autonomie, c’est du bonheur !

 


 

Les moyens de l’autonomie

L’eau

La surface cumulée de toutes les toitures apporte une grande capacité de récupération de l’eau pluviale, qui est ensuite stockée dans la cale. Ceci permet de subvenir aux besoins en eau potable d’une famille et à l’arrosage des cultures. L’habitation est dotée d’un système de filtration adéquat, voire d’un osmoseur. Ainsi la qualité sanitaire et organique de l’eau à bord de Noé est-elle très supérieure à celle de l’eau de distribution.

 

La nourriture

La serre sur le pont permet, si elle est efficacement cultivée, de subvenir aux besoins des occupants. Le principe des bacs de culture (type “wicking beds”) est très confortable à utiliser et convient parfaitement : il est économe en eau et limite le poids en hauteur grâce au remplissage des bacs en couches diverses. Les bacs permettent de jardiner sans avoir à se baisser.

 

L’énergie

La maison en bois, dont les qualités ont été détaillées ci-dessus, répond au standard des habitations passives avec des besoins en chauffage quasi nuls. Toutefois, dans un souci de simplification et de précaution, le but étant de regrouper les sources d’énergie, un chauffage électrique d’appoint est prévu. Il est très peu énergivore (miroirs chauffants rayonnant à infrarouges longs). On peut alimenter une installation électrique (batteries, onduleur) grâce à différents modes de production : panneaux photovoltaïques, petit éolien, petit groupe électrogène pour les jours défavorables.